L’Arménie de Bernard Challandes

Pour obtenir un résultat nul, 1-1, l’équipe a démontré une générosité extrême, poussée par un public émerveillé des quelques velléités offensives. Les petits gabarits arménien ont multiplié les efforts pour perturber les grands et puissants serbes. Dès les premières minutes, pour prouver l’absence de complexes. Mais petit à petit, les joueurs d’Advokaat dominaient les débats. Sans faire bouger le tableau d’affichage. Contrecarrés, par 2 ou 3 actions tranchantes après 30′ de jeu. Pour imposer le respect et pouvoir y croire.

Le changement tactique de Bernard à la mi-temps, passage du 4-3-3 au 5-2-3, après une adaptation difficile pendant 10′, allait commencer à porter ses fruits. Le pressing conséquent perturbait l’adversaire au point de vivre 20′ de folie. 1-0 par la tête d’Arzumanyan. Contres tranchants. Et penalty raté par Marcos.

Dans le football comme dans la vie, il ne faut pas laisser passer sa chance. Sinon, attention au retour de bâton. Tosic a égalisé d’un maître tir. Pour une rencontre pleine d’émotions, de fierté et de frustration.

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked